Négocier avec des acheteurs potentiels

Maintenant que la visite est passée et qu’elle semble fructueuse vient le temps de la négociation avec le futur acquéreur.

C’est toujours un moment délicat, mais qui fait partie de la transaction immobilière.

La manière dont vous allez mener les négociations va avoir un impact direct sur le succès ou l’échec de la vente de votre bien.

 

Préparer et anticiper une négociation immobilière

Ce passage obligatoire qu’e représente la négociation immobilière est une étape importante.

 

En tant que vendeur, vous allez essayer de ne pas vendre votre bien « au rabais » et, du côté de l’acquéreur, il va tenter de s’en tirer au meilleur prix.

Pour éviter que cette discussion ne s’envenime et pour qu’elle se déroule de manière rationnelle, voici 3 conseils pratiques qui peuvent vous aider.

 

Montrez-vous réactif !

À partir du moment où vous recevez une proposition, quelle qu’elle soit, n’attendez pas des jours pour y répondre !

Montrez-vous réactif, répondez en moins de 24 heures. Cela démontre votre respect et votre intérêt envers votre acheteur.

Même si sa proposition est plus basse que vous ne l’imaginez, cherchez toujours à répondre et à discuter en faisant une contre-proposition.

La discussion est ouverte alors profitez-en !

 

Proposez une contre-visite

Si l’acquéreur vous a contacté suite à sa visite, c’est qu’il est possiblement intéressé par votre bien. Peut-être souhaite-t-il établir une promesse de vente ?

Vous êtes en position de force alors proposez-lui de venir effectuer une contre-visite.

 

De plus, si cela concerne un couple ou une famille, il est fort probable que tous les membres du foyer souhaitent découvrir votre bien pour donner une réponse ferme et définitive.

 

Négociez oralement

Bien sûr, les mails sont une solution de facilité, mais cela est aussi source de malentendus, de quiproquos et parfois d’allers-retours inutiles, car il vous manque le ton de votre interlocuteur.

 

N’hésitez pas à convenir d’un rendez-vous téléphonique ou par visioconférence, voire d’une nouvelle rencontre pour évoquer les points éventuellement litigieux.

 

Savoir garder la tête froide

Une négociation s’effectue toujours en gardant le plus possible la tête froide.

En effet, si vous vous emportez, si vous répondez sous le coup de l’émotion, vous risquez de mettre à mal votre projet de vente immobilière.

Rappelons que votre attitude entre en ligne de compte dans la négociation !

Ainsi, quels que soient les commentaires ou les arguments en face de vous, restez rationnel et posé.

Ne cherchez pas à contredire votre interlocuteur, notamment s’il évoque de travaux à effectuer, car c’est quasiment toujours le cas lors d’une acquisition immobilière.

 

Apprenez à lâcher un peu de lest, relativisez le montant que vous demandez et voyez si vous ne pouvez, de votre côté également, faire un petit geste.

Habituellement sur un bien d’un montant de plusieurs milliers d’euros, une baisse de 2 % sur le montant total peut permettre de débloquer une situation.

Alors, êtes vous prêt à travailler avec des experts ?

Retrouvez d’autres conseils sur notre guide

Vendez votre bien sereinement et au meilleur prix

Confiez-nous votre projet immobilier et bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, d’un suivi régulier et de notre base de contacts… pour une commission fixe de 6 500€*

*2% pour les biens d'une valeur supérieure à 1M€

Ou appelez-nous directement au 01 84 20 40 37